0 New Articles

Malheureusement, certaines personnes qui prétendaient suivre des croyances religieuses, ont attaqué et tué plusieurs journalistes à Paris. Dix-sept personnes ont perdu la vie lors de cet acte meurtrier. Les terroristes qui ont mené ce massacre barbare visaient la liberté de parole chérie en France depuis plus de 200 ans et la communauté juive de France. ...

mohamadkarami.wordpress

Monsieur le Président de la République Française

Malheureusement, certaines personnes qui prétendaient suivre des croyances religieuses, ont attaqué et tué plusieurs journalistes à Paris. Dix-sept personnes ont perdu la vie lors de cet acte meurtrier. Les terroristes qui ont mené ce massacre barbare visaient la liberté de parole chérie en France depuis plus de 200 ans et la communauté juive de France.
Ces terroristes ont tenté de ramener l’âge de la terreur et de l’horreur en France, ciblant des écrivains pour faire taire leurs stylos. Ces terroristes ont, bien sûr, oublié que l’époque de Robespierre est terminée depuis plus deux cent ans.
Le peuple français est sorti en masse afin de montrer que la liberté d’expression ne cédera pas à la violence et que la France est prête à payer le prix fort pour cette liberté. La masse de manifestants et le caractère mixte des participants à ces manifestations et l’unité, ont prouvé la réprobation claire de la population devant ces actes barbares, et le message clair qu’ils entendaient exprimer à leurs auteurs.
Monsieur le Président de la République Française.
Massoud Rajavi est le leader de l’Organisation des Moudjahidine Khalq (MEK) ; secte dangereuse, bien connue. Le principal QG de ce culte est situé dans le nord de Paris, où, depuis plus de trois décennies, l’OMPI a bénéficié très malheureusement de la protection des gouvernements français successifs.
L’idéologie de cette organisation est la même que l’idéologie d’ISIS: la croyance en l’utilisation de la violence pour atteindre ses objectifs politiques. Jusqu’il y a quelques semaines encore, l’Organisation des Moudjahidine Khalq a ouvertement soutenu les crimes commis par ISIS en Irak et en Syrie les qualifiant «d’actes révolutionnaires du peuple irakien et des tribus». Le MEK a soutenu la capture de Mosul et Falloujah en Irak .
Dans un discours audio, il y a deux mois et demi, au cours de l’Achoura (cérémonie du souvenir chiite Imam Hussein),* Massoud Rajavi a ordonné clairement à ses fédayins de trouver les ex-membres de l’OMPI et de les tuer ainsi que tous les autres auteurs de critiques contre lui et de son culte. Dans ce message audio interne, dans la minute* 39.56 de la bande, ma photo et, dans la minute* 40.22, mon nom sont parus et donc je suis inclus en tant que cible dans la liste des personnes à assassiner par cette secte terroriste tristement célèbre.
Dans son message, Massoud Rajavi ordonne à ses fédayins d’agir en ces termes: «Je demande à chacun et chacune d’entre vous de porter à ces traîtres une justice méritée pour ce qu’ils ont fait». Il profite de l’occasion de l’Achoura pour faire un lien religieux entre l’Imam Hussein et sa demande à ses disciples de tuer «tous et chacun» de ses «ennemis» par tout moyen, y compris par le sacrifice de leur propre vie.
Cette incitation à la violence et cet appel hystérique pour assassiner en Europe ont été diffusés à plusieurs reprises depuis la chaîne satellite MEK et ont été postés sur leurs sites Web officiels et non officiels ; toujours et encore, cette incitation au meurtre y est répétée tous les jours, à ce jour.
Monsieur le Président de la République Française.
En tant que citoyen français, je ne me sens pas en sécurité. Une première fois, le 28 Novembre 2009, et une seconde fois le 22 Juin 2012, j’ai été attaqué par les sbires de Massoud Rajavi et j’ai subi de sérieuses blessures. J’ai maintes fois reçu des menaces graves de leur part et je suis maintenant ciblé directement par le chef de ces terroristes de l’Organisation Moudjahidine Khalq. Mon seul crime est bien sûr de dire ouvertement la vérité et d’exposer les crimes commis par cette secte violente. Je suis l’un des témoins de ses abus des droits de l’homme et des crimes de guerre commis par les Moudjahidine Khalq, y compris leur implication dans le massacre de la population kurde de l’Irak en 1991 sur ordre de Saddam Hussein.
Moi et mes amis qui avons réussi à nous échapper de cette organisation et à survivre, nous ne souhaitons pas payer le prix de la politique occidentale favorable à cette secte et à son culte violent, depuis trois décennies. Nous ne devons pas payer avec notre sang, les choix malheureux de la politique occidentale au regard de cette secte violente. L’ordre du jour, de la politique occidentale, doit être de ne pas les laisser faire couler notre sang.
Parfaitement conscients de ce qu’ils sont, le ministère français des Affaires étrangères a annoncé le 26 Juin 2014 que le gouvernement français n’a pas de relation avec l’Organisation des Moudjahidine Khalq et que le groupe n’a pas de présence légale en France ; pourtant, il est regrettable pour nous tous, que cette secte terroriste ait été, et est encore, semble-t-il très clairement, opérationnelle en Europe, et que ses dirigeants continuent de bénéficier en France de soutien comme, pendant les trois dernières décennies.
Veuillez croire, Monsieur le Président de la République Française, en l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Mohammad Karami

CC:
Ministère de l’Intérieur
Ministère de la Justice

Nouveaux articles

Le plus regardé