0 New Articles

... Le transfert des résidents du camp Ashraf aux immeubles à Bagdad représente une avancée significative dans la recherche d'une solution humanitaire à terme à l'expulsion nécessaire de l'OMPI de l'Irak ...
Dr. Ali Al-Dabbagh, porte-parole du gouvernement de l'Irak (IGE), a annoncé aujourd'hui que l'Irak va supprimer les résidents du camp d'Achraf dans la province de Diyala, aux immeubles à Bagdad. Depuis Janvier 2009, le Gouvernement indien a essayé par des négociations avec toutes les parties intéressées, notamment les dirigeants de la secte terroriste OMK, pour trouver une solution humanitaire au problème de fermeture de la base Achraf et en expulsant ses habitants de l'Irak. Comme aucun pays occidental n'a été prêt à prendre l'une des membres du OMK, l'Irak a regardé à l'intérieur de ses frontières d'une solution. Plusieurs emplacements ont été proposés et rejetés par les conseils locaux et les fonctionnaires pour les raisons identiques à celles avancées par les responsables occidentaux. Les Américains ont essayé de maintenir le groupe en Irak, mais selon les avis de l'Iran-Interlink, le transfert des membres du OMK d'un camp fermé à une autre n'apportera pas une solution viable. Au lieu de cela, l'Iran-Interlink se félicite du démantèlement de la garnison de la OMK Ashraf's Camp et le retrait de ses habitants à la ville de Bagdad. Les résidents du camp Ashraf, dont beaucoup n'ont pas quitté ses limites pendant deux décennies, sera désormais en mesure de revenir à une société normale - mais pas le leur. Pour remettre ces reclus, les personnes asservies retourner vivre parmi les gens ordinaires qui leur permettra de renouer avec la normalité et de commencer à penser par eux-mêmes. La magie de la manipulation culte sera brisé et ils seront en mesure de prendre à nouveau contact avec leurs familles, entre eux et avec le présent. Ils peuvent alors avoir la liberté de décider pour eux-mêmes lorsqu'ils sont proposés tous les choix y sont pour leur avenir. Le transfert des résidents du camp Ashraf aux immeubles à Bagdad représente une avancée significative dans la recherche d'une solution humanitaire à terme à l'expulsion nécessaire de l'OMPI de l'Irak. Dans cette optique, toute résistance avec violence-comme cela s'est produit en Juillet - sera de la responsabilité des chefs de culte et leurs soutiens occidentaux. Le nombre de morts de 14 soldats américains, 11 membres du OMK et 2 de la police irakienne est déjà sur leur compte. Signalé par l'AFP, Décembre 10, 2009: L'Irak auprès de transfert de groupe dissident iranien à Bagdad 10 Décembre 2009 09:17 Agence France Presse L'Irak se déplacera en exil des opposants iraniens basés dans un camp proche de la frontière entre les deux pays à Bagdad, un porte-parole du gouvernement a dit jeudi. «Nous allons déplacer les résidents du camp d'Achraf aux immeubles à Bagdad mardi, at-il dit, sans donner de détails. Les membres des Moudjahidine du peuple ont vécu au Camp Ashraf, une base de réfugiés en province de Diyala, au nord de la capitale irakienne, depuis plus de 20 ans. Forces de sécurité irakiennes ont lancé une opération visant à reprendre le camp en Juillet. Le groupe a été fondé en 1965 en opposition au Shah d'Iran et par la suite a combattu le régime des mollahs qui l'a chassé du pouvoir par la révolution islamique de 1979. Quelque 3500 Moudjahidine et leurs familles ont vécu à Achraf depuis que l'ancien dictateur irakien Saddam Hussein a accueilli l'opposition iranienne à mettre en place les bases sur son territoire au cours de sa guerre 1980-88 avec Téhéran. À la suite de 2003 US-led invasion de l'Irak, les forces américaines ont désarmé les Moudjahidine d'Achraf et placé sous la protection des résidents. Gouvernement de plus en plus indépendante de l'Irak s'est déplacé de prendre en charge le site.

Nouveaux articles

Le plus regardé