0 New Articles

… mais il défend ce qu'il appelle les «opprimés» membres du parti Baas, et les Moudjahidin-e Khalq, dont les membres résidant dans le camp Achraf en attente d'être transféré à un camp désolé tel que décidé par le Gouvernement Irakien. …
Salah al-Mutlak, le nouveau interdit politicien irakien a eu une entrevue (en arabe) dans Sot al-Irak (Voix d'Irak). Mutlak indique que la décision de l'exclure des élections législatives du 7 Mars est politique, conçue pour éviter ce qu'il appelle un «balayage» par sa coalition irakienne. Il appelle la déba'athification Commission un «corps politique», plutôt que d'un organe juridictionnel. Il dit qu'il n'a pas de liens avec le Parti Baas, mais il défend ce qu'il appelle les «opprimés» membres du parti Baas, et les Moudjahidin-e Khalq, dont les membres résidant dans le camp Achraf en attente d'être transféré à un camp désolé tel que décidé par le Gouvernement Irakien. En réponse à une question concernant sa visite du camp Achraf et le contact avec OMK désigné, il ne rejette pas et réclamé qu'elle a eu son impact sur son exclusion par l'implication du régime iranien: «Oui ma visite au camp Achraf touchés Iran, et ma relation avec OMK ne changent jamais. Ils sont Mujahids réel et je vais continuer mon contact avec eux et de les respecter et je pense qu'ils sont opprimés et je suis debout naturellement avec les opprimés. Je me tenais avec chiite quand lésés à la fois, et je me tiendrai avec les opprimés indépendamment de baasistes être ou OMK et celui qui est à la maison ou à l'étranger ".

Nouveaux articles

Le plus regardé