Sidebar

nouvelles
En fait, en Février 2010 il a été publié à la Chambre des Lords du Royaume-Uni »site, que« l'avis du gouvernement britannique est que, avec la fin officielle des hostilités et le transfert des responsabilités pour le camp aux autorités irakiennes; toute demande de protection le statut des personnes par des résidents du camp en vertu de la quatrième Convention de Genève a cessé de s'appliquer. Ce point de vue est partagé par l'Organisation des Nations Unies. La direction du camp a été donné cette information. " …
Par peur, la direction MEK a été incapable de faire face à un défi permanent en ce qui concerne la perte de leur "statut de personnes protégées» qui a été publié à eux, en vertu de la Convention de Genève, peu de temps après la guerre en Irak a commencé. Mais depuis que le gouvernement irakien a repris en 2004, le statut de «personne protégée» a été dépassé et Mujahedin Khalq dirigeants et les membres ont été dans un état de déni. La réalité est qu'ils ont eu une chute en Irak, et le gouvernement irakien est déterminé à les expulser de la Cité d'Achraf, le territoire qui l'a OMK occupé pendant plus de deux décennies. Selon Mikhail Wijdan Salim, l'un des ministres Irakuiens droits de l'homme, «Conditions pour demandeurs d'asile ainsi que les termes des Conventions de Genève ne s'appliquent pas aux membres du groupe [MEK]» [1] Par ailleurs, un journaliste de TIME, Rania Abouzeid, les rapports dans son champ d'application de la Cité d'Achraf que «[l] a obligation de traiter les MEK comme des personnes protégées en vertu de la loi de la guerre a pris fin lorsque l'Autorité provisoire de coalition a remis la responsabilité de gouverner l'Irak à la gouvernement intérimaire irakien en Juin 2004, qui a terminé l'occupation de l'Irak. "Abouzeid articule que le MEK a insisté sur le fait qu'ils conservent ce statut, l'un des membres, même lui a montré une photo d'identité sans date de péremption. En réponse Abouzeid rapporte que, selon un fonctionnaire de l'Ouest, «le statut de personne protégée n'est jamais un statut permanent car il ne s'applique que pendant des situations de conflit armé ou d'occupation." [2] En fait, en Février 2010 il a été publié à la Chambre des Lords du Royaume-Uni »site, que« l'avis du gouvernement britannique est que, avec la fin officielle des hostilités et le transfert des responsabilités pour le camp aux autorités irakiennes; toute demande de protection le statut des personnes par des résidents du camp en vertu de la quatrième Convention de Genève a cessé de s'appliquer. Ce point de vue est partagé par l'Organisation des Nations Unies. La direction du camp a été donné cette information. "[3] Bien que le leadership du camp a essentiellement été informé par le gouvernement irakien qu'ils ne sont plus protégés, les membres sont toujours dit qu'ils sont. Les membres sont toujours isolés du monde extérieur, et ils sont régulièrement exposés aux médias les groupes eux-mêmes. Cette campagne de propagande, une tactique emblématique de la OMK, tient les membres modérée et estimant que l'organisation soutient la force. Pour le leadership, la désinformation systématique sert à renforcer une illusion (qui, selon eux les met au pouvoir en Iran), elle sert aussi à protéger les membres trompés. Cependant, cette campagne ne fera que rendre plus difficile pour les membres une fois qu'ils découvrent la vérité de leur statut, et sont confrontés à des répercussions à la suite de l'histoire du groupe terroriste. Pour le OMK, la situation actuelle est lamentable, la perte de leur statut est de taille, et pourtant, dans leur refus, ils se cramponnent à ce statut obsolète. [1] «Conventions de Genève» ne s'applique pas à OMK ". PressTV. 22 décembre 2009 . [2] Abouzeid, Rania. "Une enclave anti-iranienne en Irak se bat pour rester". Time / CNN. 12 avril 2009 . Kinnock [3] baronne de Holyhead Falkner baronne, du margrave. Web "Parlement du Royaume-Uni." Business parlementaire. Parlement du Royaume-Uni, le mardi 9 Février 2010.. Le 29 avril 2010.