vue
Nous avons dit : Pourquoi Rajavi a-t-il choisi de s'installer dans ce pays arabe en guerre avec l'Iran? Un ancien membre de l'organisation, Siamek, avance plusieurs explications : (( Un: Le chef des Moujahidins n'avait pas d'autre solution sous la main. Deux: L'Irak avait deja propose a Rajavi d'installer ses troupes sur ses Territoires a la frontiere de l'Iran. Bagdad voulait ainsi disposer d'un moyen de pression supplementaire sur Teheran. Trois : Rajavi, qui avait compris que la France n'etait pas l'endroit le mieux indique pour mener des attaques contre le regime iranien, d'autant que Paris avait demande a ce dernier de mettre fin aux attentats terroristes en Iran, a trouve dans la proposition irakienne une sortie inesperee de l'impasse dans laquelle il s'etait fourvoye. Quatre : Cette alliance avec le regime irakien convient mieux au temperament autoritaire du chef des Moujahidins,qui pouvait ainsi donner libre cours a ses pulsions dictatoriales. Rajavi a ainsi corrige une erreur (le depart vers la France) par une autre encore plus grave (l'installation en Irak) » (17), C’est suivez : 10 - Le CNR : Une coquille vide A sa creation en 1981, le Conseil national de resistance (CNR) regroupe. autour de I'OMPL sa principale composante, d'autres mouvements de F opposition iranienne, tels que Ie Parti democratique kurde d'lran (PDKI), mouvement independantiste dirige par Ghasem Loo. le Front national democratique (FND), Ie Hoviyat (une branche des Fedayin). l'Union des communistes d'Iran (UCI), Ie Parti des travailleurs (PT), l'Union pour la liberation des travailleurs (ULT), le Conseil de la gauche unifiee pour la democratie et l'independance (CGUDI) et divers autres groupuscules de gauche . Les Monjahidins refusent cependant l'adhesion d'autres mouvements de l'opposition, tels que Ie Mouvement de liberation de I'lran ( MLI ) ou Parti de la Liberte (PL), de Mehdi Bazargan, premier president de la Republique islamique d'lran et ancien bras droil de Khomeiny, les Fedayin du peuple, Ie parti Toudeh ( ou Parti communiste iranien) et les Monarchistes. particulierement les Iraniens constitutionnalistes (IC) et I'Organisation du drapeau de la liberte de l’Iran (ODLI). Quant au Front national, parti nationaliste de l'ancien Premier ministre Mohamed Mossadegh, qui rejette le concept meme de gouvernement islamique, il a refuse lui-meme d’adherer a cette instance. Coalition politique des forces democratiques iraniennes, faisant fonction de Parlement en exil le CNR est cense agir comme un gouvernement provisoire apres le renversement des mollahs. Rapidement ses membres non issus des rangs des Moujahidins butent contre le style autoritaire de Massoud Rajavi, dont la decision unilaterale de lier le Conseil a l'Irak souleve un tolle general. Cette alliance, consideree par certains comme un acte de trahison, a ete formellement negociee par le chef des Moujahidins avec le ministre irakien des Affaires etrangeres Tarek Aziz au cours d'une reunion tenue en janvier 1983 en France. Abolhassan Bani Sadr, le membre le plus important du CNR, proteste contre cette alliance contre nature, (( Deux groupes coexistaient au sein du CNR. Le premier preconisait le renversement du regime islamiste par tous les moyens quitte a accepter l'aide de l'etranger. Tout en visant le meme objectif, le second etait oppose , par principe, a toute aide etrangere. Rajavi faisait partie du premier et moi du second . Je ne cessais de dire a ce dernier et a ses partisans : " Ne soyons pas injustes a l'egard du peuple iranien et de ses martyrs ", Ils ne m'ont pas ecoute ", raconte Bani Sadr, qui quitte officiellement le CNR en I984. En meme temps, sa fille, Feirouzeh, qui avait epouse le chef des Moujahidins peu de temps apres son arrivee a Paris, demande et obtient le divorce (18). Entre les deux . allies d'hier , la rupture est consommee : definitivement . Le CNR entame ainsi un lent processus de disintegration . Pour protester contre les methodes dictatoriales de Massoud Rajavi, la plupart : des groupes qui le composent rendent leur tablier l'un apres l'autre . Le chef des Moujahidins . qui cherche a controler totalement cette instance, s'oppose a toute forme de debat democratique en son sein . (( Les Moujahidins determinaient qui pouvait les rejoinder , (…) qui meritait le droit (...) de voter (...) . Les detracteurs etaient rejetes du Conseil national ou reduits au silence )), raconte Ervand Abrahamian (19) . Le Parti democratique kurde d'lran (PDKI) , qui quitte officiellement le CNR en 1986 , expliquera les raisons de ce depart, huil ans plus tard, en ces termes: (( Nous considerons les Moujahidins , a la lumiere de notre propre experience avec eux, entre 1981 et 1986, et de leur attiude vis-a-vis des autres formations de l'opposition democratique iranienne, comme une organisation antidemocratique et sectaire. Nous ne pouvons, en consequence, faire confiance a leur fidelite aux aspirations democratiques du peuple iranien )) (20). Interroge sur les causes de son depart du CNR , Khan Baba Tehranais, un militant de gauche , ancien membre de la Confederation des etudiants iraniens (CEI ), qui vit actuellement a Hambourg , en Allemagne, nous a repondu : (( Les Moujahidins n’ont pas joue le role federateur et unificateur qui etait cense etre le leur. Ils ont toujours cherche , an contraire , a imposer leur domination et ne se sont pas genes de semer la zizanie parmi les autres forces de l'opposition iranienne ».

Nouveaux articles

Les Femmes Victimes du Terrorisme Proposent des Recommandations à l'ONU 

 J'étais une fille de 17 ans quand j'ai perdu ma jambe droite du haut du genou dans une explosion de bombe par l'organisation Mujahedin-e Khalq dans le bazar de Téhéran...

Le Culte de Radjavi et l'Obsession du Soutien de Trump ‎ 

Pendant des années, Bolton préconise de bombarder les installations nucléaires iraniennes, soit par Israël, ‎soit aux États-Unis, soit tous deux ", écrit Sahimi. "Il est également un lobbyiste pour l'organisation...

Iran, Accord Nucléaire et Avenir

Le culte, le Modjahedin-e Khalq ou MEK, c'est-à-dire le People's Jihadis, est maintenant en train de repousser une ligne que quelque chose de sinistre se passe à la base militaire...

Grosses Violations des Droits de l'Homme en Albanie

Les anciens membres, qui n'ont aucun revenu et aucun soutien familial à l'étranger pays, se sont plaints du HCR en Albanie (RAMSA) et d'autres organismes officiels dans ce pays. Les...

Le spectacle de la démocratie dans le culte de Radjavi

L'approche adoptée par le OMK dans les soi-disant élections est si ambiguë que personne ne peut définir le rôle du secrétaire général élu et les différences entre l'autorité d'elle et...

Le plus regardé

Soutenir les OMK de Crimes de Guerre à Alep

A propos de la guerre de roquettes aveugle contre des civils décrite comme une victoire par le MeK, de Mistura a déclaré: "Ceux qui prétendent que cela...

John Bolton,Appelle à un Changement de Régime en Iran

Bolton a participé à des rassemblements à l'appui des Mujahedeen -e-Khalq (MEK), un groupe dissident iranien exilé que les États-Unis classés comme une organisation terroriste jusqu'en 2012...

La Sensibilisation au OMK est le Pire Mouvement Possible

La rhétorique de l'OMK à propos de la démocratie peut être séduisante, mais si l'objectif de l'administration Trump est de contenir, d'affaiblir, et de rouler l'influence de...

Bouclier Humain, Outil Utile Pour les Mojahedin Khalq et ISIS

Un coup d'œil sur les médias de propagande du groupe démontre son empressement à être la voix de l'Arabie saoudite Contre l'Iran. Certainement, ISIS et les rebelles syriens sont...

L'Iran et le Piège des Guerriers Sints

La nouvelle erreur prenant forme réside dans le soutien croissant de l'Occident pour les Moudjahines chiites iraniens qui s'opposent à renverser le régime clérical iranien. Ces personnes se dirigent par...