vue

Les mudjahiden iraniens (Mudjahedin-e Khalq, OMK, MEK, CNRI, culte Radjavi ...) sont extrémistes (VIDEO) - Un manuel de formation, déjà utilisé pour former les enseignants dans le pays, sera également utilisé dans les écoles pour éduquer les enfants. Le manuel, publié par le Centre contre l'extrémisme violent, met en garde contre la menace pour la société posée par l'organisation Mudjahedin-e Khalq.

Nous publions un manuel que le Centre albanais contre l'extrémisme violent en Albanie a fait pour les écoles. Il a ajouté, entre autres, l'organisation iranienne Mudjahedin en tant qu'organisation violente. Dans la section «Extrémisme violent dans le monde et en Albanie», le manuel énumère quelques organisations violentes.

Les trois organisations violentes énumérées dans ce chapitre sont: l'Etat islamique en Irak et en Syrie, le Front Al-Nusra ou Jabhat al-Nusra, et l'organisation Mudjahedin-e-Khalq (MEK) ou les Moudjahidin iraniens.

Voici le texte du manuel contre l'extrémisme violent intitulé: Guide de référence sur les écoles pour des communautés plus sûres

L'extrémisme violent dans le monde et en Albanie

Recrues internationales de l'État islamique

• Pendant la guerre en Syrie, quelque 6.000 citoyens européens ont rejoint l'État islamique (connu sous le nom de ISIS ou ISIL) depuis que ce dernier a annoncé la création du califat islamique à l'été 2014. Depuis le premier semestre 2015, certains médias et renseignements Les rapports suggèrent que le groupe a rassemblé plus de 30 000 combattants de plus de 100 pays du monde, dont plus de 5 000 à 8 000 femmes.

Plus de 1 000 personnes ont rejoint ce groupe des Balkans occidentaux en tant que combattants étrangers, principalement des zones majoritairement musulmanes en Albanie, au Kosovo, en Bosnie, mais aussi dans d'autres zones peuplées de minorités musulmanes au Kosovo, en Macédoine, en Serbie et au Monténégro. Environ 140 personnes ont rejoint l'Albanie.

• Depuis 2014, les campagnes de bombardement menées par la coalition contre l'État islamique (EI) en Syrie et en Irak ont ​​dégradé les capacités militaires du groupe et réduit presque entièrement son territoire. Les forces alliées irakiennes sont venues à la ville de Raqqa (connue comme la capitale de l'État islamique) en septembre 2017.

• Selon les informations préliminaires, environ 140 personnes ont rejoint des groupes terroristes en Syrie et en Irak depuis l'Albanie.

• Les groupes d'âge concernés vont de 26 à 39 ans.

• Le Jihad familial comprend environ 12 femmes et 32 ​​enfants.

• Ventilation géographique: Tirana, Elbasan, Librazh, Pogradec, Kavaja, Kukës, Shkodër, entre autres.

• Plus d'un enseignant sur cinq déclare que les élèves utilisent un discours haineux ou un langage extrémiste.

• Un enseignant sur 12 rapporte AUTRES enseignants qui utilisent des termes ou des langues issus d'idéologies extrémistes.

• 88,5% des enseignants croient que parler aux élèves de l'extrémisme violent et des conséquences est la meilleure intervention.

• 87,7% croient aux techniques d'enseignement pour résoudre les conflits par la médiation.

• 85% croient en l'information des enseignants et des parents sur la manière d'identifier les premiers signes de l'extrémisme et de la radicalisation.

L'État islamique en Irak et en Syrie (ISIS ou ISIL) - un groupe djihadiste connu également sous le nom d'État islamique (EI), a explosé sur la scène internationale en 2014 lorsqu'il a capturé de grandes parties du territoire de la Syrie et de l'Irak. Ce groupe est devenu tristement célèbre pour sa brutalité impliquant des massacres, des enlèvements et des massacres. En juin 2014, le groupe a officiellement déclaré la création d'un «califat» - un état régi conformément à la loi islamique, ou la charia, qui est régie par l'adjoint de Dieu sur terre ou le calife.

Le Front Al-Nusra ou Jabhat al-Nusra, connu sous le nom de Jabhat Fateh al-Sham après juillet 2016 et décrit comme une branche d'Al-Qaïda en Syrie ou Al-Qaïda au Levant, est une organisation salafiste djihadiste combattant les forces gouvernementales syriennes dans la guerre civile syrienne dans le but de créer un État islamique dans le pays. Le groupe a annoncé sa création le 23 janvier 2012.

Les combattants étrangers sont définis comme des «personnes voyageant vers un État autre que leur pays de résidence ou de nationalité pour effectuer, planifier, préparer ou participer à des activités à des fins terroristes ou pour commettre ou entraîner des actes terroristes, y compris la participation à des conflits armés». Ils augmentent l'intensité, la durée et la complexité des conflits et peuvent constituer une menace sérieuse pour leurs pays d'origine, de transit, de destination et les zones de conflit adjacentes où ils sont plus actifs.

Le terme jihad (en arabe, il est traduit par effort, guerre, engagement) dans le sens religieux renvoie à un concept important de l'Islam; la lutte et l'effort dans la voie de Dieu.

Le Hijra fait référence à la fuite de Mahomet de La Mecque à Médine et à son arrivée à Quba au 12 Rabī 'al-Wālah = 24 septembre 622. Cet événement marque le début de l'ère islamique, qui fut introduite seulement 17 ans plus tard par le calife Umar ibn el-Chattab.

Le terrorisme d'extrême-droite est motivé par une variété d'idéologies et de croyances, y compris l'anticommunisme, le néo-fascisme et le néonazisme, ainsi que des opinions sur l'avortement. Ce type de terrorisme a été sporadique, avec peu ou pas de coopération internationale. Les terroristes de droite visent à renverser les gouvernements et à les remplacer par des régimes nationalistes ou fascistes.

Mudjahedin-e-Khalq (MEK) est un groupe d'opposition en exil qui soutient le renversement de la République islamique d'Iran. Établi en 1965 en tant que groupe musulman de gauche, il s'opposa fermement au Shah d'Iran et fut impliqué dans les manifestations qui ont mené à sa chute et à l'établissement de la République islamique en 1979. Initialement, le MEK soutenait le fondateur de la nouvelle république L'ayatollah Khomeini mais bientôt son dirigeant Massoud Radjavi s'est vu interdire de concourir à la première élection présidentielle, ce qui a conduit l'OMPI à se retourner contre le gouvernement. Pendant des années MEK a été répertorié comme une organisation terroriste jusqu'en 2013.

Nouveaux articles

John Bolton , Défenseur de Zion, Promoteur du Terrorisme MEK

La nomination de John Bolton à titre d'adjoint du président, conseiller à la sécurité nationale, a suscité la controverse en raison de ses liens passés avec le groupe terroriste MEK...

Mort Terroriste en 2015

Le reportage a indiqué qu'Ali Motamed était en fait une nouvelle identité pour Mohammad-Reza Kolahi Samadi, qui est tenu pour responsable pour l'attentat à la bombe de 1981 contre le...

Après l'Expulsion de Radjavi de la France

Jusqu'à la révolution idéologique, l'OMK était un groupe politique avec un arrière-plan violent de la lutte contre le gouvernement iranien, mais après la Révolution idéologique a été déclarée et a...

Accueillir l'OMPI et les Forces Américaines en Albanie

L'Albanie a déjà été utilisée pour héberger des indésirables. En 2005, les États-Unis y ont envoyé cinq détenus de Guantanamo Bay. Entre 2013 et 2016, Washington a également transféré 2...

Rudy ,Albanie et Changement de Régime de l'Iran

Mujahideen-e Khalq (MEK) est un groupe notoire d'exilés iraniens qui semble avoir un soutien quasi nul en Iran, mais qui entretient depuis des années des liens significatifs avec les défenseurs...

Le plus regardé

L'Iran et le Piège des Guerriers Sints

La nouvelle erreur prenant forme réside dans le soutien croissant de l'Occident pour les Moudjahines chiites iraniens qui s'opposent à renverser le régime clérical iranien. Ces personnes se dirigent par...

Le OMK, l'Essence de la Corée du Nord

Les tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis ont augmenté dans les derniers jours. Les États-Unis se préparent à toutes les options, y compris une «guerre préventive», pour...

L'Iran et le piège du guerrier sacré

Est-ce que l'Occident est sur le point d'avoir commis la même erreur avec l'Iran qu'il a fait avec l'Afghanistan quand il a soutenu les Moudjahidines sunnites contre les envahisseurs soviétiques?...

Le spectacle de la démocratie dans le culte de Radjavi

L'approche adoptée par le OMK dans les soi-disant élections est si ambiguë que personne ne peut définir le rôle du secrétaire général élu et les différences entre l'autorité d'elle et...

Iran, Accord Nucléaire et Avenir

Le culte, le Modjahedin-e Khalq ou MEK, c'est-à-dire le People's Jihadis, est maintenant en train de repousser une ligne que quelque chose de sinistre se passe à la base militaire...